Accouchement : tout savoir sur l’accouchement
4 (80%) 1 vote

Donner la vie est ce qu'il y a de plus beau au monde. Découvrez toutes les étapes de l'accouchement

Le jour de l’accouchement : départ à la maternité, étapes de l’accouchement

Vous le sentez de plus en plus, le jour J et l’heure H se rapprochent à grands pas. Bien que cet accouchement soit la source de nombreuses angoisses, de questions et forcément d’inquiétude, comme toutes les futures mamans, vous êtes impatiente de rencontrer bébé pour la première fois et de le serrer contre vous. Votre valise de maternité est prête depuis un bon moment et vous n’avez rien oublié dans votre check-list de future maman.

Les signes à prendre en compte pour partir à la maternité

Si votre grossesse est arrivée à terme, vous faites partie des 80% de mamans dont l’accouchement se déroule dans le dernier mois, proche de la date prévue d’accouchement. Avant de ressentir les premiers signes indiquant que l’accouchement est proche, la plupart des femmes enceintes craignent de ne pas savoir les repérer. Rassurez-vous, quand les premiers signes vont arriver, ils seront bien reconnaissables.

Parmi les premiers signes à prendre en compte, ce sont des contractions intenses, régulières et rapprochées qui font leur apparition et alertent la future mère qu’il est temps de partir à la maternité.

Ces premiers tiraillements interviennent toutes les 15 ou 30 minutes puis de plus en plus rapprochés (entre 45 à 60 secondes), plus douloureux et surtout, durent plus longtemps. Ces contractions régulières indiquent que le travail a commencé et que le moment fatidique de l’accouchement arrive à grands pas.

Perte des eaux et rupture de la poche des eaux

La perte des eaux passe rarement inaperçue. Elle est généralement indolore mais peut être très impressionnante. Si la poche des eaux se perce, c’est qu’il est vraiment temps de vous mettre en route pour la maternité car votre bébé n’est plus aussi bien protégé.

Cette perte des eaux peut être accompagnée ou non par des contractions. Elle intervient de manière subite et se manifeste par l’écoulement d’un liquide tiède, transparent comme de l’eau. Quand cette poche des eaux est percée, l’abondance de l’écoulement du liquide amniotique est telle que la future maman sait tout de suite qu’elle vient de perdre les eaux. Chez certaines femmes enceintes, la perte des eaux peut se dérouler pendant le travail, sur la table d’accouchement.

D’autres signes peuvent indiquer que votre accouchement est proche. La perte du bouchon muqueux indique que le début du travail a commencé car c’est la dilatation du col qui fait tomber le bouchon. Cependant, il se peut que vous passiez plusieurs jours avant que le vrai travail ne commence.

De même, des saignements vaginaux importants peuvent intervenir, de la fièvre et des douleurs anormales ou encore la sensation que votre bébé bouge moins que d’habitude. Des signes qui doivent aussitôt vous pousser à partir à la maternité.

Arrivée à la maternité, examens, monitoring et contractions…

Dès votre arrivée à la maternité, vous êtes prise en charge par une équipe médicale expérimentée. Après avoir examiné la patiente, la sage-femme décide de la conduite à tenir. Elle évalue si l’accouchement est proche et procéde à des examens d’usage comme la prise de tension,  de poids et de température et réalise une analyse d’urines pour mesurer le taux de sucre et d’albumine.

Si le moment est arrivé, la sage-femme place la future mère sous monitoring afin d’écouter le battement du coeur de l’enfant. Ce battement sourd et rapide, entre 120 et 160 battements par minute, permet à l’équipe médicale de suivre le rythme cardiaque du bébé et d’envisager une césarienne en urgence s’il ralentissait trop.

La sage-femme évalue si le bébé se présente normalement par la tête : elle procéde à un toucher vaginal afin de juger de la position de la tête du bébé ainsi que de l’état de votre col et de sa dilatation.

Au début de l’accouchement, grâce aux contractions, le foetus est poussé lentement vers le col de l’utérus : Environ 1 cm par heure au début puis 2 cms par heure jusqu’à ce que votre col atteigne une dilatation maximum de 10 cms.

Si vous avez choisi l’accouchement avec péridurale, elle est généralement installée quand votre col est entre 3 et 7 cms. Mais vous pouvez changer d’avis au cours du travail. L’analgésie péridurale diminue ou supprime totalement la sensation douloureuse.

L’accouchement : La phase d’expulsion du foetus

C’est avec l’aide et sous la surveillance de la sage-femme que l’accouchement débute. C’est, le plus fréquemment, en position allongée sur le dos, jambes écartées et mollets posés sur les gouttières que la future maman est installée. Cependant, selon votre projet de naissance, la maternité et la situation, il est possible qu’une position sur le côté ou accroupie (si vous n’êtes pas sous péridurale) vous soit proposée.  Le col est maintenant complètement dilaté et le bébé est engagé dans le bassin. C’est le moment où la future maman va devoir commencer à pousser.

La sage-femme donne le rythme : elle demande à sa patiente de pousser deux ou trois fois au moment d’une contraction en bloquant l’air et en soufflant puis, de se reposer entre chacune d’elles. Chacune des poussées doit être la plus longue et la plus énergique possible. Les séances préparatoires à l’accouchement proposées aux futures mamans pendant leur grossesse sont à ce moment-là très utiles !

La progression du bébé se fait lentement et la sage-femme assiste la mère en faisant un toucher vaginal et en palpant son ventre. Les contractions et la poussée maternelle aide le bébé à progresser jusqu’à ce que la sage-femme puisse dégager la tête, millimètre par millimètre, puis les épaules du bébé.  Le reste du corps entier du bébé sort alors sans difficulté.

Après de longs efforts, l’enfant est né. C’est le premier cri et la première inspiration. Les poumons de bébé se mettent à fonctionner pour la première fois et l’enfant commence à respirer. L’absence de cri n’est pas anormale, l’enfant a pu naître endormi à cause de l’anesthésie pratiquée sur sa mère.

Arrive ensuite la ligature du cordon ombilical qui rompt le lien du bébé avec le placenta à l’aide de petites pinces.

La première rencontre avec son bébé

Cet instant que les parents attendaient depuis tellement longtemps est enfin arrivé. Entre épuisement et grande émotion, père et mère découvrent le visage de leur petit ange et peuvent enfin profiter d’un premier tête à tête. Un premier moment de partage et d’amour en famille dont peuvent profiter les parents, si toutefois le bébé ne nécessite pas de soins immédiats. De plus en plus de maternités vous proposeront un peau à peau immédiatement après la sortie de bébé et ce, avant même que bébé soit passé par la toilette.

La délivrance ou l’expulsion du placenta

Bébé est né, mais ce n’est pas encore terminé. La sage-femme demande à la jeune maman de pousser une dernière fois afin d’expulser le placenta. C’est ce que les médecins appellent « la délivrance ». C’est sous l’effet des contractions utérines que la phase de décollement du placenta intervient.

L’obstétricien doit ensuite s’assurer que l’utérus est complètement vide. En cas de complication lors de la délivrance comme par exemple un décollement incomplet du placenta, le médecin doit introduire sa main dans l’utérus (révision utérine) pour retirer le dernier fragent restant du placenta. La délivrance peut durer une quinzaine de minutes. En cas de révision utérine, le geste du praticien est indolore car effectué sous péridurale ou anesthésie générale.

Si tout s’est bien passé, la maman restera une paire d’heures en salle de travail afin de s’assurer qu’elle récupère convenablement et ne présente aucun signe de complications post-partum avant d’être installée dans une chambre avec son bébé.


Les recherches suivantes ont permis de retrouver cet article:

  • etapes de l’accouchement par voie naturelle
  • expulsion du foetus avec la sage femme
  • decollement du placenta la delivrance
  • perte des eaux chez la femme enceinte
  • comment se passe un accouchement tout savoir
  • quand partir à la maternité pour accoucher
  • pose de la peridurale pendant l’accouchement est ce risqué
  • angoisse de l’accouchement femme enceinte
  • 32 SA est ce trop tot pour accoucher ?
  • l’anesthésie générale pendant l’accouchement
Accouchement : tout savoir sur l’accouchement

Laisser un commentaire