Ma grossesse et mon accouchement à Londres par Géraldine
4 (80%) 1 vote

Parce que chaque témoignage de maman et de future maman est précieux et peut aider à se forger ses propres choix ou rassurer une future maman qui angoisse à l’approche du grand jour, My Grossesse met à l’honneur des témoignages de mamans qui avaient envie de partager leur histoire personnelle. Un grand merci à toutes les participantes !

Mon accouchement à Londres par Géraldine

Bonjour Géraldine ! Comment as-tu appris que tu étais enceinte ? Etait-ce une grossesse surprise ou prévue ? Explique-nous en quelques mots ton parcours.

Je suis tombée enceinte mi-novembre 2007, j’avais 33 ans.

J’avais eu une fausse couche en septembre à 4 mois de grossesse, j’espérais pouvoir retomber enceinte rapidement.

Ma plus grande peur était de ne plus être enceinte. Quelques jours après l’ovulation, je me suis réveillée en pleine nuit en me disant: je suis enceinte. Je crois que cela est impossible à expliquer, je le savais, je le ressentais.

La confirmation d’un test acheté en pharmacie début décembre m’a permis de renforcer la confiance en mon intuition. Même si j’avais peur que tout se passe mal de nouveau, j’étais sur un petit nuage…

Comment se sont passés les premiers mois de la grossesse ? Tu as rencontré des problèmes médicaux ou des maux de grossesse difficiles à gérer ? As-tu aimé être enceinte ?

J’ai eu très peur les 3 premiers mois de grossesse de perdre mon bébé après l’échec de ma précédente grossesse.

Une échographie a la 10ème semaine m’a permis de me rassurer complètement en voyant mon petit bébé bouger dans tous les sens.

J’ai eu principalement des nausées le premier trimestre de grossesse, une perte d’appétit et des envies bizarre. Je n’ai plus mangé de poissons pendant 9mois, ni de chocolat. J’ai même avalé un bac de glace vanille alors que je déteste cela! Au 4ème mois de grossesse, l’appétit est revenu et je n’ai plus eu de nausées.

Au 5ème mois, mes os pelviens ont commencé à s’écarter, c’était très douloureux et je marchais en boitant. A 6 1/2 mois de grossesse, j’ai eu de violentes contractions m’obligeant à stopper le yoga pour femme enceinte ainsi que l’aquagym. Les contractions n’ont pas cessé jusqu’à la fin de la grossesse, et au 8ème mois j’ai eu un hydramion.

C’est un excès de liquide amniotique, j’avais un ventre surdimensionné en plus d’un gros bébé. La fin de la grossesse entre les insomnies, la chaleur de l’été, la peur liée à l’hydramion et ses conséquences ainsi que les contractions a été pénible, je rêvais que cela se termine.

Au delà de tous ces maux divers, j’ai aimé être enceinte, j’aimais regarder mon ventre pousser, sentir mon bébé bouger. Je lui chantais des chansons et lui faisais écouter de la musique. Cette sensation que l’on a de sentir son bébé bouger, je ne l’oublierai jamais.

Ton accouchement à Londres s’est bien passé ? La maternité, le personnel médical ? Combien de temps ça a duré ?

Je vivais en Angleterre a cette époque, à Londres. L’accouchement a été provoqué à 38semaines à cause de l’excès de liquide et la dernière écho estimait mon bébé a 3,6kg.

Le lundi matin à 7h, je partais confiante en me disant que le soir j’aurai mon bébé dans mes bras. Ce ne fut pas le cas du tout ! Étonnamment je n’avais pas peur d’accoucher, c’est peut être pour cela que j’ai été autant traumatisée par la suite.

On m’a tout d’abord mis des ovules, mais Ca n’a pas marché, on m’a ensuite percé la poches des eaux le lendemain matin rien n’y a fait. On m’a mise une perf d’ocytocin (pas sûr de l’orthographe) afin de m’aider à dilater. Rien n’y a fait. A 19h presque 48h après mon arrivée, j’avais des contractions horribles mais pas de bébé.

Ce soir la, tout s’est enchaîné plutôt rapidement. Le cœur de mon bébé montrait des difficultés, le gynéco m’a ausculté et m’a dit on vous laisse encore deux heures si à 21h vous n’êtes pas dilatée on va directement en césarienne. A partir de ce moment, le travail a commencé.

A cause de la perf d’ocytocine, les douleurs des contractions ont été de plus en plus violentes. La péridurale n’a plus marché, et je tombais dans les pommes entre chaque contractions. Sincèrement, je ne souhaite cela a personne! A 2h30 j’ai senti que j’avais envie de pousser, j’ai poussé sans rien dire à la sage femme ou au papa de mon bébé.

Et j’ai senti mon bébé descendre dans mon bassin et pousser sur ses jambes. C’était un moment magique, le plus beau souvenir de mon accouchement. Quand j’ai senti qu’il était la, tout a été très vite, trois poussées et là…

La sage femme qui me pose mon fils sur mon ventre… Un soulagement, de l’amour, des émotions intenses… Et au final un bébé de 4,5 kgs ! Bonjour l’erreur !

Comment se sont déroulés les premiers jours à la maternité, les premières nuits avec bébé ?

En Angleterre si la maman et le bébé se portent bien, nous pouvons rentrer 3h après l’accouchement. Le soir même, j’étais donc rentrée avec mon bébé, heureuse, épuisée mais heureuse…

Heureuse aussi de ne pas être à l’hôpital et de ne pas avoir à partager ce moment avec d’autres mamans dans la chambre. Une sage femme est venue nous rendre visite le lendemain pour vérifier que Tout allait bien et 5 jours après également.

Les nuits n’ont pas été un problème, j’ai mis un routine en place dès le 2ème jour et mon fils a dormi toute la nuit a 7semaines.

Raconte-nous le retour à la maison, t’es-tu sentie à l’aise ? Un peu perdue ou paniquée ? As-tu été aidée par ta famille ou tes amis ?

Je me suis immédiatement sentie a l’aise dans mon rôle de maman. Un peu dur côté organisation car j’ai eu l’impression d’être devenue très lente et de mettre 3h pour faire quelque chose de simple. Mais tout cela s’organise vite et il faut accepter de mettre un peu plus de temps qu auparavant, c’est l’apprentissage d’une nouvelle vie et cette nouvelle vie la passe très vite.

J’ai préféré faire tout moi même et ne pas partager ce moment, ces premiers jours avec la famille. C’était un choix, et je ne le regrette pas, cela a permis au papa et moi même de trouver nos marques et de devenir une famille. La famille est venue à Londres quand notre bébé avait 3 semaines.

As-tu autre chose à ajouter qui pourrait être utile à une future maman ?

Croyez en votre intuition, n’écoutez que vous même. Personne ne ressentira mieux votre corps ou votre bébé que vous même. Devenir maman est la plus belle chose qui puisse exister, quand on panique il faut essayer de penser que au final les femmes ont élevées des enfants pendants des milliers d’années et s’en sont toujours bien sorties.

Vous êtes enceinte et déjà inquiète? C’est normal!… Et puis, une maman, ça s’inquiète toujours de toute façon…

Bienvenue dans le monde des mamans !

My Grossesse et toutes les lectrices te remercie d’avoir bien voulu partager ton histoire avec nous.


APPEL À TÉMOINS

Témoignage de maman sur leur grossesse et leur accouchement Parce que chaque grossesse est une aventure magique et un parcours unique dépendant à la fois de l’histoire des parents et de leurs choix, comme d’autres mamans l’ont fait, vous pouvez nous envoyer votre témoignage de façon anonyme pour partager votre histoire personnelle.Rendez vous sur la page Je veux raconter ma grossesse

Créez votre blog bébé 100% privé et sécurisé pour partager avec vos proches

Les recherches suivantes ont permis de retrouver cet article:

  • témoignage de maman et de leur grossesse
  • des mamans racontent leur grossesse
  • conseils pour mon accouchement à londres
  • conseil accouchement pour future maman
  • mon accouchement à Londres
  • appels à témoins femme enceinte et jeunes mamans
  • je raconte l’histoire de ma grossesse et de mon accouchement
  • douleurs des contractions pendant l’accouchement
  • liquide amniotique et accouchement d’un gros bébé
  • premières nuits à la maternité avec mon bébé
Ma grossesse et mon accouchement à Londres par Géraldine
Taggé sur :