Mes grossesses et mes accouchements par Sarah
5 (100%) 1 vote

Mes grossesses et mes accouchements : le témoignage de Sarah

Parce que chaque témoignage de maman et de future maman est précieux et peut aider à se forger ses propres choix ou rassurer une future maman qui angoisse à l’approche du grand jour. My Grossesse met à l’honneur des témoignages de mamans qui avaient envie de partager leur histoire personnelle.

Mes grossesses et accouchements - Le récit de Sarah

Bonjour Sarah ! Comment as-tu appris que tu étais enceinte ? Est-ce que ça a pris du temps ?

Mes grossesses ont toutes les trois été désirées. Pour mon dernier, ça a mit presque un an. Les 2 premiers au bout de 3 mois, c’était bon.

Idéal pour partager l'évolution de votre grossesse, uniquement avec vos proches

 

Comment se sont passés les premiers mois de tes grossesses et tes accouchements ?

J’ai adoré être enceinte pendant mes grossesses. Pour mon deuxième , ça été très stressant, du fait qu’ au début de ma 1 ère grossesse on a découvert que j’étais porteuse d’anti-d (qu’est-ce que c’est ?) dans le sang. Je suis du groupe A-.

Ils m’ont expliqué que mon sang n’était pas compatible avec le sang du bébé. Qu’ils ne comprenaient pas comment j’avais pu développer des anti-d durant ma 1 ère grossesse alors qu’en général ça se produit au moment de l’accouchement. Ils ont suspecté une fausse couche qui serai passé inaperçu. J’avais eu à ce moment là une injection le lendemain de mon premier accouchement pour qu’il n’y ai plus de problèmes. Sauf qu’après contrôle, cette injection n’a servi à rien…

Donc pour mon 2 ème enfant j’ai été très suivie dès le début : prise de sang, monitoring toutes les semaines et échographie tout les mois. Pour ça j’ai été très suivie, mais toujours du stress dès que bébé bougeait moins. La gynécologue m’ayant bien expliqué que les risques de mon problème de sang, était que les anti-d attaquaient les globules rouge du bébé et que cela pouvait produire une grave anémie qui peut ammener à un décès intra-utérin.

A 7 mois de grossesse, ils ont commencer à me parler de déclencher l’accouchement mais que ce n’était pas sans risque. Après de nombreuses discussions, nous avons décider d’attendre et de faire un suivi hopital avec sage-femme, monitoring et échos. Gros soulagement, mais stressant d’attendre. Mon accouchement à donc été déclenché 3 semaines avant le terme.

Pour ma 3ème grossesse le suivi a été différent. Il existe désormais une prise de sang qui permet de voir en début de grossesse si le foetus est de rhésus négatif ou positif. Pour mon 3ème loulou, il s’est avéré qu’il était négatif donc pas de risque. Grossesse plus sereine et moins stressante. Mes grossesses ont toutes été différentes.

Ton accouchement s’est bien passé ? La maternité, le personnel médical ? Combien de temps ça a duré ?

Mon premier accouchement à été « cahotique ». Perdu les eaux vers 10h, des contractions très fortes et rapprochées 15 minutes plus tard. Arrivée à la maternité vers 13h. Péridurale qui n’a pas fonctionné correctement, mais quand même soulagée du au fait que les contractions étaient redevenues comme au début du travail, c’est à dire moins douloureuses.

Ensuite la sage-femme qui m’avait dit qu’elle verrait la frimousse de bébé avant de débaucher, est arrivée vers 19h pour me dire qu’elle partait à 20h et qu’elle allait le voir parce qu’elle m’installait (rien voulu entendre quand au fait que je lui répétais que je n’avais pas du tout envie de pousser, mettant même ça sur le fait de la péridurale, alors que celle-ci n’avait pas fonctionnée) mais bon, un premier on fait confiance hein…

Du coup elle m’a fait pousser pendant 40 min voyant finalement sa tête mais ne descendait pas plus. Elle finit donc par me dire qu’il y a un problème et appelle le gynéco de garde qui vient avec un interne. Il m’explique qu’il n’a pas le choix qu’il faut les forceps. Il demande à son interne si il a déjà fait une épisio auquel celui-ci répond que non (comme il lui a dit en se marrant  » il faut une première fois à tout « ). J’aurais préféré ne pas être « la première fois  » vu qu’il s’est bien loupé et fait engueulé.

Résultat, une énorme déchirure. Mais bon mon loulou était finalement là mais bleu à cause ducordon enroulé 2 fois autour du cou !. Ils sont partis très vite avec lui dans une autre pièce pendant de longues minutes sans me rassurer. Il ne pleurait toujours pas et au bout d’un moment je l’ai entendu. Gros gros soulagement. Ils m’ont rammener mon loulou en disant que tout allait bien mais qu’il leur avait fait une petite frayeur (et moi donc ???).

Mon 1 er loustic est donc né le 14 février 2003 à 19h59. Nous sommes remontés dans la chambre à 1h du matin, sachant que pendant tout ce temps l’interne, sous l’ordre du gényco, a dû suturer « ses conneries » (ben oui pas moins de 16 points externes) autant dire que je n’ai pas pu m’asseoir correctement pendant plus d’un mois !

Mes grossesses – Mon deuxième accouchement

Pour mon deuxième accouchement, c’était déclenchement comme expliqué précédement. Donc arrivée à la maternité à 7h30. Pose d’un gel pour déclencher les contactions vers 7h45, et vers 8h15, premières contractions. Le travail se fait tout doucement. Vers 11h une sage-femme vient me voir et me dit qu’ils vont me perfuser pour accélerer le travail. Une fois la perfusion faîte, et le produit commençant à agir , contractions très fortes et très rapprochées. Elle me dit qu’ils vont voir pour faire la péridurale.

J’attends donc, et là des nausées commencent à arriver (il est midi … ). On me dit que c’est le produit qui fait ça. Sachant que je suis à jeun, je dérouille,  n’ayant rien à vomir . Vers 14h30 je suis dirigé dans la salle d’accouchement me disant que ça ne sera plus très long et qu’ils vont me poser la péridurale vu l’intensité des contractions. Ma tension qui chute trop et mon coeur qui s’emballe un peu trop. Soulagement … une chose de moins à gérer ! youpiiii. On m’installe donc dans la salle, on me pose la péridurale, c elle -ci fonctionne (ben oui , vu la première fois , j’avais des doutes).

Je suis donc au moins soulagée des contractions. Ça fait du bien quand ça s’arrète ! Mais c’était sans compter sur les vomissements toujours présents et aussi ma tension qui affolait les sage-femmes (qui arrivaient en courant , manquant de s’étaller à chaque fois qu’elle franchissaient la porte). Ma tension qui chutait à 6 , et mon coeur qui faisait le yoyo allant jusqu’à 220 pulsations… Je n’étais pas au mieux de ma forme lol (pour la petite histoire, j’ai appris il y a 2 ans , suite à des examens, que j’ai une malformation du coeur) donc voilà la raison. Je n’ai jamais compris, mon cardiologue non plus d’ailleurs, pourquoi je n’avais pas eu d’échographie pour ce problème à la maternité …. mais bon …

Le moment étant arrivé, l’équipe pédiatrique est arrivée avec tout le matériel et la couveuse pour prendre en charge mon loulou ( dû au problème d’anti-d expliqué auparavant). L’accouchement c’est donc très bien déroulé. Aucun soucis, petite épisio (3 points) rien de méchant. J’entends mon loulou pleurer donc rassurée, sauf que là, le pédiatre le prend directement, pas eu le temps de le voir (juste ses cheveux ) et part avec lui . Là je ressents un grand vide. Tout le monde est dans l’autre pièce, je suis seule avec le papa, personne ne vient nous voir, on entend murmurer, mais rien d’autre. J’envoie le papa s’imposer dans l’autre pièce pour savoir ce qui se passe. Je reste seule à attendre…

Le temps me semble interminable et c’est seulement au bout de 15 bonnes minutes que je les entends dire qu’ils montent mon bébé au service néo-natalogie. Je pleure toujours seule . Personne n’est venu depuis qu’ils l’ont emmené. Ce n’est seulement quand une des sage-femme est revenue pour s’occuper de moi qu’elle m’a regardé et compris.

Elle m’a regardé et dit  » oh … c’est pas vrai … vous ne l’avez même pas vu …  » limite les larmes aux yeux elle s’est dirigée dans la pièce et est revenu avec mon loulou dans la couveuse . Elle a prit le temps de me rassurer qu’il montait en néo-nat pour le surveiller mais qu’il était en bonne santé . Elle l’a même sortie de sa couveuse, pour qu’on puisse profiter et faire un calin ( qui n’a pas duré longtemps puisse que le pédiatre est revenu le chercher ) mais ça m’a fait un bien fou … mon deuxième loustic à donc vu le jour le 1 er décembre 2005 à 21h15.

Mon troisième accouchement

Quand à mon 3ème accouchement, (vous vous attendez à la totale ???) Et bien non ! tout c’est super bien passé ! Grossesse super après contrôle comme pour mes 2 premiers. Pas de soucis pour le sang. Bébé étant également de rhésus négatif. Perdu les eaux à 8h00 le matin, partie à la maternité à midi avec toujours les contractions très fortes et rapprochées peu de temps après la perte des eaux. Installation directement en salle d’accouchement après mon arrivée. Accouchement sans péridurale, pas d’ anesthésiste disponible (mais je ne regrette pas) : Mon 3 ème loustic (eh oui ! 3 garçons !!! pas eu la notice pour la fille …) est donc né le 28 janvier 2009 à 16h30 .

Comment se sont déroulés les premiers jours à la maternité, les premières nuits avec ton bébé ?

Pour mon 1er bébé , les premiers jours se sont plus ou moins bien passés, déjà dû aux nombreux points de sutures mais surtout au fait que ce soit le premier, donc j’avais beaucoup de questions. Les équipes de garde de puéricultrices qui ont passé leur temps à se contredire par rapport à mes questions. Mes questions étaient surtout basées sur les heures de biberon de mon loulou la nuit puisque dès les premiers jours, il faisait ses nuits …. ( eh oui , beaucoup se disent  » oh la chance !!! ) sauf que … à la maternité, certaines puéricultrices m’ont demandé de le réveiller pour le biberon et celles de jour me disaient de le laisser dormir si il ne réclamait pas …. du coup il y avait de quoi être paumé !

Résultat, je vous le donne en mille ! Baby blues en rentrant à la maison et mon bébé a fini par être complètement décalé et à ne plus faire ses nuits jusqu’à ses 3 mois…

Pour mon 2 ème, c’était cafard total. J’étais au service maternité et lui 4 étages plus haut au service néo-natalogie. La première nuit je n’ai pas dormi malgré la fatigue. J’ai demandé à se qu’on me conduise à lui pour le voir étant donné qu’on me l’avait presque arraché à la naissance. On m’a donc monté en fauteuil roulant auprès de lui. J’ai passé le reste de la nuit à le contempler sous ses lampes bleues. Il faisait une jaunisse, une des conséquences des anti-d. Les jours suivants  on m’appelait pour les biberons et je montais régulièrement dans la journée pour être avec lui le plus possible.

Je commençais à ne plus supporter les bruits de pas des visiteurs dans le couloir (oui , parce que hormis mes parents, frères, soeur et une tante) je n’ai vu personne de la semaine. Comme bébé n’était pas avec moi, ils ne voyaient pas l’intérêt d’une visite. Sympa pour moi. Après de nombreux examens, et voyant que tout allait bien, nous sommes donc rentrés à la maison après une longue semaine. Une fois rentrée, j’ai écouté mon coeur et tout c’est bien passé. Au bout de 3 semaines, Loulou faisait ses nuits.

Pour mon 3ème, c’était bonheur total. Pas de stress. Comme c’était le 3ème, les puéricultrices ne donnaient pas plus de conseils, me disant que je connaissais déjà. J’ai pu profiter de mon temps à la maternité pour me reposer et profiter de lui tout en sachant que mes 2 grands nous attendaient à la maison et qu’ils me manquaient. Le retour n’a été que du bonheur !

Raconte-nous le retour à la maison, t’es-tu sentie à l’aise ? Un peu perdue ou paniquée ? As-tu été aidée par ta famille ou tes amis ?

Désolée, j’ai répondu dans la question précédente 😉 !

As-tu autre chose à ajouter qui pourrait être utile à une future maman ?

La seule chose que je pourrais rajouter , c’est que même si une grossesse ou un accouchement peut faire peur, chaque cas est différent et que malgré tout, quand tout se termine bien et que tout le monde est en bonne santé, ce n’est que du bonheur. Il faut profiter de chaque instant.

J’espère que mon parcours aidera de futurs mamans et que ça ne les effraiera pas au contraire.

My Grossesse et toutes les lectrices te remercie d’avoir bien voulu partager ton histoire avec nous.


APPEL À TÉMOINS

Témoignage de maman sur leur grossesse et leur accouchement

Parce que chaque grossesse est une aventure magique et un parcours unique dépendant à la fois de l’histoire des parents et de leurs choix, comme d’autres mamans l’ont fait, vous pouvez nous envoyer votre témoignage de façon anonyme afin de partager votre histoire personnelle avec nos lectrices :

Je veux raconter ma grossesse


Enceinte après 2 mois ? : Créez votre espace photo sécurisé pour partager votre grossesse


Les recherches suivantes ont permis de retrouver cet article:

  • je raconte mes grossesses
  • témoignage à propos de mes grossesses
  • mes grossesses et mes accouchements
  • récit de mes grossesses de maman
  • une maman raconte ses grossesses
  • je suis tombée enceinte après 2 mois
  • mes grossesses inoubliables
  • mes grossesses avec et sans épisio
  • mes grossesses mois après mois
  • mes grossesses toutes différentes récit de maman

 

Mes grossesses et mes accouchements par Sarah
Taggé sur :            

Laisser un commentaire